Témoignages " mon patrimoine, mes patrimoines"

Le rapport des Carcassonnais au passé

L'idée a été de s'attacher à mieux comprendre à travers ses entretiens quelle relation les carcassonnais entretiennent avec leur patrimoine qu'il soit matériel ou immatériel. IL faut partir en effet de la définition de MIchel Rautenbrg pour comprendre la différence entre le patrimoine, objet au contour bien délimité et qui fait référence au patrimoine classé et reconnu, et les patrimoines, qui sont des patrimoines définis par les acteurs autres que les professionnels. Le patrimoine est perçu comme universel et indiscutable tandis que les patrimoines sont culturels et sociaux ( Rautenberg, 2003). : Nous pouvons nous intérroger sur l'application de ces deux notions dans les discours des interlocuteurs? A quels lieux et quels monuments font -ils références? Quelles valeurs sont associées à chacune d'elles et existe t'il des différences? Mais surtout est -ce que cela implique des pratiques différenciées? ( extrait introduction du mémoire de Flora Naumowicz-septembre 2017).

Extrait d'un témoignage sur la Cité de Carcassonne : " ah non! c'est toujours différent, je trouve. La dernière fois, je courais, il y avait les tombes du cimetière de la Cité qui se reflètaient sur les remparts. (...)Non, je vous dis, il y a toujours les détails. Non, non, ce n'est jamais pareil,selon le temps, selon le placement des nuages. Ce n'est jamais pareil, je trouve(...)Je pense que c'est la majesté du monument. Le bord d'Aude, c'est sympa mais c'est un cours d'eau comme il y a en d'autres. Non, c'est la Cité, quand même, il n'y a pas photo. La Cité du Pont-Vieux, il y a quand même une vue..."

 

Pour en savoir plus demander le mémoire complet au Syndicat MIxte ou télécharger le sous suivez le projet.

 

 

Une enquête ethnologique a été réalisée courant mars et avril 2017 en collaboration avec l'université de Toulouse le Mirail, le CNRS, et le Syndicat Mixte. L'idée a été de solliciter les habitants volontaires afin qu'ils partagent leur propre vision de la ville et de ses patrimoines reconnus et inconnus. Cette action fut conduite en trois étapes : les entretiens, la transcription et une analyse restituée. 22 entretiens ont été réalisés d'une moyenne d'1H30 auprès de 13 hommes et 9 femmes d'âges différents compris entre 23 et 80 ans.