La Cité médiévale

La Cité de Carcassonne est avant tout connue comme une ville médiévale fortifiée. Mais son histoire est bien plus ancienne : oppidum transformé au Ier siècle avant notre ère en ville romaine. Elle entre dans le giron des Trencavel en 1082 qui possèdent la vicomté de Carcassonne. Le XIII ème siècle est marqué par la fin de la Croisade contre les Albigeois qui va marquer considérablement  la physionomie de la Cité. Cette dernière se pare de  nouvelles fortifications (construction de l'enceinte extérieure et la modernisation du rempart intérieur qui en font une des places fortes stratégiques du royaume de France face à la province d’Aragon.

Le Traité des Pyrénées signé le 7 novembre 1659 viendra bouleverser irrémédiablement le rôle stratégique de défense de cette place. En effet c’est à cette date que le Roussillon est annexé à la France.

Au fil des siècles la Cité perd de sa superbe. Elle est délaissée au profit de la Ville Basse ou Bastide qui permet le développement de l’industrie drapière (grâce au canal du midi) et du commerce du vin. Le monument est dans un tel état de délabrement qu’un décret de 1850 ordonne sa destruction partielle.

Il faudra toute la force de persuasion combinée de Jean-Pierre Cros-Mayrevieille (Né à Carcassonne et inspecteur des monuments historiques, à l’origine du classement de la Basilique Saint-Nazaire)  et de Prosper Mérimée (inspecteur général des monuments historiques) pour que le monument ne connaisse pas une fin tragique. Sa restauration est confiée à Eugène Viollet-le-Duc. Elle est inscrite sur la liste du Patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO depuis 1997.

Elle demeure le plus formidable ensemble fortifié que l’on peut encore admirer en Europe. C’est un véritable géant de pierres qui s’étend sur trois kilomètres de remparts. Elle compte 52 tours, deux portes principales (la Porte Narbonnaise et la Porte d’Aude),des barbacanes, un château comtal et la Basilique Saint Nazaire. C’est l’illustration même de l’architecture du Moyen Age et de son imaginaire (créneaux, mâchicoulis escaliers trompeurs).

Les remparts, les fossés, les lices , le jardin du Prado appartiennent à l'Etat et sont gérés par le  Centre des Monuments Nationaux

L'intérieur de la Cité est habité et appartient à des propriétaires privés. Les espaces publics sont gérés par la Ville de Carcassonne.